« Me voilà ! »