Haïti : 12 adventistes décédés, l'hôpital adventiste travaille en sur-capacité de 50%

News 19 août 2021

De Libna Stevens, Inter-American Division News, 17 août 2021.

Les dirigeants de l’église adventiste sont submergés de tristesse

Les dirigeants adventistes du septième jour en Haïti ont confirmé le 17 août 2021 que 12 membres d’église sont parmi les plus de 2,000 décès signalés à ce jour dans ce pays des Caraïbes après le tremblement de terre de magnitude 7,2 qui a frappé le sud-ouest de l’île le 14 août.

« Je suis accablé de tristesse en recevant tous les rapports et toutes les photos envoyés par nos responsables d’églises dans le territoire de la mission du sud », a déclaré Pierre Caporal, président de la mission de l’Union haïtienne de l’Église adventiste. « Nous ne savons pas où se trouvent bon nombre de nos membres car des routes sont coupées et des villes isolées en raison des dommages considérables causés par le tremblement de terre. »

Des membres toujours portés disparus

Pierre Caporal, qui a suivi la situation depuis Port-au-Prince, a déclaré que le nombre de victimes continue d’augmenter.

« Jusqu’à présent, nous savons que 21 membres ont été blessés et que 20 maisons de membres adventistes ont été détruites », a-t-il déclaré. Les dirigeants de l’Église attendent toujours des nouvelles des zones inaccessibles et ont créé un comité spécial pour déterminer les besoins les plus urgents.

Cinq églises adventistes ont été détruites et sept autres ont été partiellement endommagées, selon Pierre Caporal. Six écoles ont également été endommagées.

« Les gens ont encore très peur, car des répliques ont été ressenties après le tremblement de terre », a déclaré Pierre Caporal. « Beaucoup craignent un tsunami ».

Il est difficile d’oublier les destructions causées par le séisme de 2010 qui a frappé Port-au-Prince, faisant plus de 200,000 morts, a-t-il dit. Maintenant, avec la tempête tropicale Grace qui apporte de fortes pluies sur l’île, « l’accumulation des catastrophes affecte intensément l’esprit de tous les habitants ».

L’Agence Adventiste de Développement et de Secours (ADRA) à Haïti est allée sur le terrain évaluer les besoins les plus urgents quelques heures après le tremblement de terre, a déclaré Pierre Caporal.

L’Union a envoyé aux Cayes, ville côtière du sud du pays, durement touchée par le tremblement de terre, une équipe de médecins et d’infirmières, et quelques membres du personnel de l’hôpital adventiste d’Haïti, pour évaluer les besoins et aider ceux qui dont les besoins ont les plus grands, a indiqué Pierre Caporal. « Nous continuerons à suivre l’évolution de la situation et à travailler pour apporter de l’aide à nos membres touchés ».

L’hôpital adventiste fournit des soins 24 heures sur 24

L’hôpital adventiste d’Haïti, situé à Diquini, Carrefour, Port-au-Prince, a pris en charge des patients sans interruption dès 17 heures le 14 août, a déclaré Scott Nelson, médecin chef et chirurgien orthopédique de cet établissement de santé adventiste. « Nous avons commencé à opérer samedi après-midi, puis toute la nuit et toute la journée de dimanche et lundi », a déclaré le Dr. Nelson. Les patients ont afflué à l’hôpital, occupant les 22 lits supplémentaires du nouveau service en cours de rénovation. « Certains patients ont dû être couchés sur le sol, d’autres à l’extérieur, malgré la tempête tropicale qui frappait ».

Scott Nelson a expliqué que la plupart des patients ont besoin d’une chirurgie orthopédique.  Des patients continuent d’être envoyés à l’hôpital pour être opérés. « Une patiente est arrivée des Cayes après s’être enfuie en courant d’un bâtiment au moment où celui-ci commençait à s’effondrer. L’homme qui s’échappait à côté d’elle n’a pas réussi sortir », a-t-il déclaré. « Elle est arrivée avec les deux fémurs fracturés et nous avons pu l’opérer. Elle s’en est bien sortie et demain elle pourra se lever ».

L’hôpital a installé six tentes à l’extérieur pour faciliter le flux des patients blessés, a déclaré Jere Chrispens, administrateur de l’hôpital adventiste d’Haïti. « Notre hôpital est spécialisé en chirurgie traumatique et s’occupe plus spécialement des patients qui peuvent venir en ambulatoire et guérir », a déclaré Jere Chrispens. De nombreux hôpitaux de la région envoient des patients en chirurgie et, en échange, assurent les soins post-opératoires, a-t-il ajouté.

« Nos équipes chirurgicales travaillent de 16 à 20 heures par jour dans chacune des trois salles d’opération de l’hôpital », a déclaré Jere Chrispens. « Cette situation peut durer des semaines ».

Dépassement de 50 % de la capacité d’accueil

Selon Jere Chrispens, cinq membres du personnel médical de l’Université de Loma Linda (LLU Health) et d’autres Centre médicaux des États-Unis arriveront à Haïti au cours de la semaine pour aider le personnel médical qui a travaillé 24 heures sur 24. En outre, 10 à 12 bénévoles de l’église locale se sont mobilisés pour aider à la cuisine et aux travaux de blanchisserie, a-t-il ajouté.

« Notre hôpital a dépassé sa capacité d’accueil de plus de 50 % », a déclaré Jere Chrispens. L’hôpital dispose généralement de 50 lits, 36 lits pour adultes et 14 en pédiatrie. Cependant, avec le nombre croissant de patients, a-t-il ajouté, l’hôpital doit trouver de la place pour 60 à 65 lits pour des adultes.

Une équipe de l’Université de Médecine de Loma Linda (LLU Health) continuera à coordonner l’envoi de personnel médical à Haïti participant aux opérations chirurgicales dans les semaines à venir, a indiqué Jere Chrispens. En outre, des fournitures médicales seront envoyées à l’hôpital dans les prochains jours. « Nous nous efforçons de coordonner les efforts de l’Union, l’hôpital et ADRA Haïti pour venir en aide aux victimes », a-t-il déclaré.

Personnel hospitalier très bien formé pour faire face à cette crise

Le nombre de blessés actuels n’est pas comparable au nombre de blessés qui avaient afflué à l’hôpital en 2010, a déclaré Jere Chrispens. Pourtant, l’hôpital, qui compte 200 employés, a travaillé dur pour prendre en charge tous les blessés en plus des urgences ambulatoires habituelles.

« Nous connaissons les blessures que nous voyons car nous avons acquis une grande expérience depuis 11 ans », a déclaré le Dr. Scott Nelson.  Le Dr. Nelson a effectué des centaines d’opérations de chirurgie orthopédique depuis 2010. « La différence entre 2010 et 2021, c’est que l’hôpital et le personnel sont bien mieux préparés à faire face à une période de crise. Cela fait une grande différence pour les personnes touchées par cette catastrophe. » L’hôpital est à même de fournir des soins à long terme, comme des soins de rééducation et des opérations supplémentaires, a-t-il ajouté.

« Nous sommes privilégiés d’être ici et de prendre soin de ces personnes extraordinaires », a déclaré Scott Nelson. « C’est merveilleux de pouvoir assister à la guérison venant d’en haut et de voir nos patients qui commencent déjà à se lever et à se déplacer après avoir subi des opérations importantes. »

Les membres doivent rester vigilants

Le récent tremblement de terre est un rappel de ce que la Bible dit à propos de la fin des temps, a déclaré Pierre Caporal.

« Nous sommes confrontés à de nombreux défis, mais nous devons fixer nos yeux sur Jésus, car nous savons que tous ces événements sont des signes rappelant au monde entier qu’Il vient très bientôt », a-t-il dit. Pierre Caporal répète régulièrement ce message lors de ses réunions, le partageant avec les dirigeants, les membres et les auditeurs de la radio adventiste « La Voix de l’Espérance ». « Alors que nous apportons réconfort et assistance, nous voulons que les gens sachent que nous nous devons de rester vivants et vigilants en cette période particulière car notre délivrance est très proche », a-t-il déclaré.

Quelques personnes regardent ce qu’il reste d’une église adventiste dans la partie sud-ouest de l’île de Haïti après le tremblement de terre d’une magnitude de 7.2 qui a touché la région le samedi 14 août 2021. [Photo : Union Haïtienne]

L’une des 5 églises adventistes détruites par le tremblement de terre dans le sud-ouest de Haïti le 14 août 2021. [Photo : Union Haïtienne]

L’une des églises endommagées lors du tremblement de terre qui a touché le sud de Haïti. [Photo : Union Haïtienne]

Des blessés du tremblement de terre sont répartis dans les différents services de l’Hôpital Adventiste de Haïti afin d’y être soignés. [Photo: Avec la permission de Scott Nelson]

Un couloir de l’Hôpital Adventiste rempli de blessés le week-end du tremblement de terre du 14 août 2021.  L’hôpital travaille en sur-capacité de 50% pour soigner l’afflux de blessés ayant besoin d’être opérés et soignés. [Photo: Avec la permission de Scott Nelson]

L’un des panneaux à l’entrée de l’Hôpital Adventiste situé à Diquini, Carrefour, Port-au-Prince, Haïti. [Photo: Avec la permission de Scott Nelson]

Sources :
Adventist Review
https://www.adventistreview.org/
Le texte original de cet article a été publié par la Division Inter-Américaine.